Juliette Kerjean

À 29 ans, Juliette Kerjean évolue à la fois dans le milieu du théâtre et de l’écriture. Après des études à Sciences Po Toulouse, elle travaille dans divers théâtres en tant que chargée des relations publiques ou programmatrice, et profite de périodes creuses pour écrire.

En 2018, elle intègre le master de Création Littéraire de Toulouse, où elle affirme son désir artistique et rencontre les futurs membres du collectif Murmuration.

Au cœur de son travail se trouve le besoin de « dire le monde ». Son premier roman est une dystopie sur le monde du travail, où se mêlent enquête familiale et critique du management par le bonheur. Sa plume est fluide, rythmée, sensible – parfois ironique.

Aujourd’hui, elle s’apprête à soumettre son roman à des maisons d’édition et partage poèmes, articles et réflexions sur son blog dédié à l’écriture.

Blog

Réseaux sociaux

Contact

juliette.kerjean

@collectif-murmuration.org

Pourquoi l’aigrette garzette ?

« Je l’ai choisi parce que j’aime bien sa silhouette élancée d’échassier et son long bec… C’est un oiseau qu’on retrouve pas mal dans le coin où j’habite, car il aime les étangs et eaux peu profondes pour pêcher (à côté de Narbonne il y a beaucoup d’étangs, qui constituent une réserve naturelle où on retrouve beaucoup d’oiseaux, dont l’aigrette).

Plus trivialement : parce que ça rime avec Juliette ! Et aussi parce qu’il a des « longues jambes » comme moi (et qu’elles sont tout aussi raides que les miennes haha) »

Les autres oiseaux